LA DÉCLARATION INTERINSIGNIORES analyse et prospectives À PARTIR DE LA PENSÉE DE HANS URS VON BALTHASAR/MARGO GRAVEL-PROVENCHER
 
 
 
MISES À JOUR
Vivement intéressée spirituellement par la question posée, les différentes mises à jour font suite à la publication du volume numérique en version papier (20-06-2010). Croyant à l’aspect communionnel de notre Église (Mj 1), il devient possible de découvrir ‘comment’ différentes figures féminines suscitaient de nouveaux horizons plus spécifiquement chez les historiens et les archéologues, tant au niveau de l’ archéologie romaine (Mj 2) l’ archéologie biblique de Jérusalem (Mj 3) que chez les historiens contemporains. (Mj 4). Tel que l’affirmait Hans Urs von Balthasar « hommes, femmes, enfant, évènements, tout nous dit Dieu ». Il s’agit toutefois de le reconnaître.  Cela engage la question éthique!
♣ Mj 1 : Réconciliation et ministère sacerdotal : Correspondance envoyée au Saint Père en lien avec le “document de travail” du Synode sur le ministère sacerdotal et la justice dans le monde.  Apport de la méthodologie balthasarienne (en référence avec la Note théologique et pastorale, no 7 de l’AÉCQ).

Réconciliation et ministère sacerdotal

07-09-2010: a) Lors de mon voyage à Rome (17-10-2010), je remis au Saint Père deux exemplaires, version papier, du présent volume numérique. Auparavant des volumes furent remis aux divers représentants de l’Église de Montréal, M. le cardinal Jean-Claude Turcotte et Mgr Lionel Gendron, de l’Église canadienne (N.A., C.E.C.C., Droit canonique), et de l’Église québécoise, Monseigneur Martin Veillette, président de l’AÉCQ (07-09-2011)/voir à ce sujet Mj4). Peu à peu en cette année de grâce, je partagerai avec le Saint Père certains aspects de ma vie de foi (14-10/29-12 2010; 19-02; 28-03; 03-04; 29-08-2011). Une version de ce document sera remise à l’archevêque de Montréal, M. le Cardinal Jean-Claude Turcotte. Tel que mentionné, mon champ d’actions est la théologie fondamentale. Je tente de saisir le rapport entre l’expérience de foi vécue et la visée théologique contenue en celle-ci.
19-02-2011: À cet effet, je remettrai au Saint-Père mes réflexions théologiques. en lien avec l’expérience vécue, expérience citée en partie en annexe 1. Dans cette lettre du 19 février 2011, je fais référence aux événements vécus avec une amie juive, aux fondements du ministère sacerdotal chez S.S. Paul VI et autres... Chez von Balthasar, il s’agit du renouveau doctrinal ministériel du pape Paul VI:
Prière personnelle 24-11-1977 (1êre partie) S.S. le pape Paul VI cité dans le volume balthasarien Esprit de Vérité
Je fais aussi référence aux extraits du document de travail sur le ‘Ministère sacerdotal’ : Synode romain sur le ‘Ministère sacerdotal’ et la justice dans le monde 1971. Selon le ‘document de travail’, un lien est établi entre la fête du Yum Kippur, jour du Grand Pardon et la consécration sacerdotale:
Comme à la fête du Grand Pardon (Lv. 16), le Yom Kippur, le grand prêtre prononçait le nom de Dieu, priait pour lui-même, pour les prêtres, pour tout le peuple; le Christ dévoile le nom de Dieu, prie pour lui-même, pour les apôtres, pour tout le peuple. Il prie pour les apôtres, afin qu’ils soient.   Ceci n’est sans établir une certaine concordance entre l’expérience personnelle vécue et la doctrine ministérielle du pape Paul VI, tel que présenté dans la Théologique de Hans Urs von Balthasar. ( Le ministère sacerdotal, 57; cf. Joseph Ratzinger, Benoît XVI, Jésus de Nazareth, de l’entrée de Jérusalem à la Résurrection, éd. Du Rocher, « Parole et Silence », Mars 2011, 99. 108. 113. 116. )
23-05-2011: Jn 15, 15-16: Cependant lors d’un repas entre amies et amis quelques jours avant la célébration de notre 50e anniversaire de mariage, le 10 juin 2011, des évènements sont survenus. J’apprenais qu’en ce jour, c’était aussi la fête d’une amie de longue date présente à ce souper. (DB/Joliette) Je lui fis parvenir à cette occasion un exemplaire imprimé du présent volume numérique. Celle-ci partagea cette lecture avec les moniales bénédictines de Joliette. La dédicace du volume fait référence au verset biblique qui, pour moi, s’actualisait: « Je ne vous appelle plus serviteurs mais amies car je vous ai donné tout ce que j’ai reçu de la part de mon Père »/ cf. Jn 15, 15-16 » . Pour moi, c’est ce que signifiait la remise de ce volume spécifique. Cette parole biblique s’actualisait pour nous. ( à cet effet, voir annexe 1).
29-06-2011: Fait étonnant, cette péricope Jn 15, 15 concerne l’ordination sacerdotale. À cet égard, je serai particulièrement touchée par l’homélie du Saint Père lors de son 60e anniversaire de vie sacerdotale (29-06-2011). Lors de la remise du pallium aux archevêques, le Saint Père rappelant son ordination sacerdotale consacre l’entièreté de son homélie à ce verset spécifique. « Tel qu’exprimé par le Cardinal Faulhaber, dit-le SaInt-Père en conclusion de sa propre ordination sacerdotale, cette acclamation signifiait aux nouveaux prêtres l’attribution explicite du mandat pour remettre les péchés. « Non plus serviteurs, mais amis! » : http://www.vatican.va /page frontispice, 60e anniversaire d’ordination sacerdotale.
29-06-2011: Les « révélations privées » ou « révélations spéciales par l’AÉCQ:
La Note théologique et pastorale, No. 7, publiée le 29-06-2011 par le Comité de théologie de l’Assemblée des évêques du Québec s’intitule comme suit: « Que penser des révélations dites « privées » ? » , voir « révélations spéciales » En ce lieu, on y mentionne sainte Thérèse d’Avila et saint Jean de la Croix: http://www.eveques.qc.ca/ . Selon ma perception, l’esthétique théologique balthasarienne permet une compréhension plus en profondeur en intégrant et nommant le sujet-récepteur, qui dans sa trilogie provient de la co-auteure de son oeuvre, Madame Adrienne von Speyr, tel que le démontre l’argumentaire de mes recherches théologiques, publiées sous la thématique: La Déclaration Inter Insigniores. Analyse et prospectives à partir de la pensée de Hans Urs von Balthasar ( http://web.mac.com/mgravelprovencher/). Deux exemplaires du volume furent remis au Saint-Père, le 20 octobre 2010.
a) En théologie balthasarienne, une « révélation spéciale » porte en soi sa propre visée théologique. Cependant, tel que souligné par les références sanjuanistes de la Note 7, pp. 1.5, au 16e siècle on n’établissait pas un lien explicite entre la doctrine thérésienne et le Cantique spirituel sanjuaniste qui en découle. Chacun était accueilli dans sa particularité propre.
b) Cependant selon ma perception, le principe unifié balthasarien aurait permis d’établir le lien indissociable entre la révélation thérésienne et la théologie sanjuaniste. À cet égard, il est fondamental de retenir les paroles de Thérèse de Jésus (d’Avila), « au moment de la communion reçue des mains du père Jean de la Croix ». En ce lieu, le Beau s’y révèle avec acuité. La Parole du Seigneur adressée à Thérèse porte en elle-même sa propre visée théologique : « mon honneur est le tien et ton honneur est le mien» (Oeuvres de Thérèse de Jésus/18 novembre 1572). La strophe 36,5 du Cantique sanjuaniste fait référence au Beau: qui se dit en cet instant sublime: « Allons nous voir en ta beauté (...) Tout ce qui est à moi est à toi et tout ce qui est à toi est à moi (Jn 17,10), le Christ qui est la Tête (Col.1, 18) n’a pas parlé en son nom seulement mais aussi au nom de son corps mystique tout entier, qui est l’Église (Col. 1, 24) » (cf. ma communication SCT 1999). En conclusion, il est dommage qu’en ce temps précis de l’histoire ecclésiale, on ne dévoilait (apocalyptein) pas explicitement le nom du sujet-récepteur. Le Désir de « prêtrise » chez Thérèse de Jésus (d’Avila) tend à exprimer la « révélation spéciale » que celle-ci recevait en ce 18 novembre 1572. La Déclaration Inter Insigniores ne fut-elle pas signée en la fête liturgique de sainte Thérèse d’Avila, le 16 octobre 1976. tout autant que la Constitution Dei Verbum promulguée le 18 novembre 1965.
c) Apport de la méthodologie de l’esthétique théologique balthasarienne: La nouveauté apparaît dans cette indissociabilité entre l’évidence subjective et l’évidence objective de l’expérience de foi. Tout en précédant le développement, le Beau est intégré au Bon et au Vrai (trilogie). Au volume II de la Dramatique divine, les Personnes dans le Christ, von Balthasar se refère explicitement à la Parole révélée dans la prière à Madame Adrienne von Speyr. Cette « révélation spéciale » concerne la question de l’ « égalité femme et homme ‘en’ la personne du Christ ». Il en sera ainsi de leur perception johannique de la Mère et l’Enfant. Cette perception sera constante dans l’oeuvre commune (cf. DD-PD2, note 20, p. 193 ; cf. Nachlasswerke 1X 442). Dès lors celui-ci répond à la demande du pape Jean-Paul II, soit la tenue d’un symposium romain sur “la mission ecclésiale d’Adrienne von Speyr” Auteur autorisé Von Balthasar intègrera au volume Dénouement de la Dramatique divine les citations de plus de 40 volumes de l’oeuvre scripturaire de Madame Adrienne von Speyr. Les 2/3 du 5e et dernier volume de la Dramatique divine lui est consacré. De là l’importance accordée à l’Oeuvre commune de ces maîtres. contemporains du concile Vatican II, tel que je le démontrais au Congrès de l’ACFAS 2011.
Dès lors il devient possible de saisir par la méthodologie balthasarienne, la visée de la prière réconciliatrice reçue en cette veille de Noël 1977 et citée en partie 2 de l’ annexe I. Tel que le soulignait le Nonce Apostolique, Monseigneur Carlo Curis: « vous vivez profondément le mystère de l’Église » (24-12-1998). Voici, la 2e partie de cette prière:
Mission: (24-12-1977)
Je guiderai tes pas vers ceux qui ont besoin de moi. Je te ferai voir mes merveilles.Ta prière doit en être de leur faire prier Marie. Elle les guidera vers moi. Je suis avec toi. Je guéris tous ceux qui te le demanderont et veulent accepter de me suivre. Je suis la Parole de Vérité et la Vie. Sur la croix, "mes souffrances se changeaient en joie car je souffrais pour vous". ( Jn 16, 16-25, Mc 15, 34; Mt 27, 46; cf. Ps 22, 2. 10. 11). Allez enseigner toutes les nations et baptisez-les de l’Esprit de Dieu. (Mt 28, 19) Avec Lui, ils trouveront force et courage, paix et joie. Je suis avec vous pour toujours jusqu’à la fin des siècles. (Mt 28, 20) Je vous aime, je vous aime, je vous aime. Amen! Alleluia! Esprit de Dieu, mon Père, avec lui, paix, joie, amour, plénitude de vie.
Prière d’intercession ministérielle : (24-01-1978)
a) Seigneur Jésus, par la puissance de ta Croix, je te demande de bien vouloir accorder à mon frère, ma sœur,(cf. Mt 12, 49-50) la demande qu’elle te fait présentement. Donne-lui force et courage. Donne-lui, amour et paix. Donne-lui de te révéler à elle, Seigneur Jésus. Ce sont tes enfants qui sont devant toi. Ils t’implorent de bien vouloir leur accorder l’amour, la paix et la foi. Fais descendre sur eux ta puissance (cf. Jn 15, 26) afin qu’ils puissent témoigner de toi. Guéris-les, guide-les, Seigneur Jésus.
b) Moi, Jésus, j’accorde à ton frère, ta sœur, ma parole, ma puissance et ma paix. Je mets en eux l’Amour qui me vient de mon Père. Je leur donne force et courage de traverser cette vie avec joie, paix et amour. J’étends sur eux ma bénédiction et je les garde près de moi pour
toujours. Allez mes enfants, enseignez toutes les nations (cf Mt, 28, 20) et croyez en moi qui suis, qui était et qui sera (cf. Jn 21, 15-18) pour toujours, hier et à jamais dans les siècles des siècles.(dabar Yavé). Je vous garde pour brebis. Pais mes agneaux, pais mes brebis. (Jn 21, 15-17)
c) Au nom de Jésus, je vous libère de toutes vos fautes passées et je vous accorde la grâce de libération (cf Jn 15, 15-16). N’oublie pas que le Seigneur Jésus, t’aime, tel que tu es. Tu fais présentement un pas. Il fera le reste. Il te bénit et il t’aime. Amen ! Alleluia! Merci Jésus !
En ce lieu, il devient possible d’unifier mystique et théologie.
© Margo Gravel-Provencher, théologienne
♣ Mj 2 : Sainte Cécile, toujours agissante. La réforme bénédictine de Dom Guéranger  s’engage envers la reconnaissance de l’ égalité des femmes et des hommes au sein de la vie monastique, suite à sa découverte du rôle de sainte Cécile au 2e siècle de l’ère paléochrétienne. Naissance de l’Archéologie chrétienne moderne romaine chez l’archéologue ROSSI.
♣ Mj 3 : Sainte Marie-Madeleine aux fondements de la vocation sacerdotale du Père Marie- Joseph Lagrange et inscription de sa dévotion magdaléenne dans la première pierre de l’Institut biblique et archéologique de Jérusalem par le Père Marie-Joseph Lagrange o.p.
♣ Mj 4 : 50e anniversaire de mariage au jour de la Pentecôte 2011 à la paroisse Sainte-Rose-de-Lima, ville de LAVAL, lieu de notre mariage..  Ce sera aussi la signature du Livre d’Or de la Cité de Dorval. Le maire nous remêt alors e livre d’André Duval, Dorval, trois siècles d’histoire. Dans ce volume, je serai étonnée j’y retrouver l‘un de mes ancêtres maternels. 46 ans après notre venue en sol dorvalois. On y mentionne le nom de la propriétaire du « domaine de la présentation », Mlle Agathe de St- Perre (1685-1691), et le nom de ma voisine des premiers jours en ce lieu.  Au sein de l’oecuménisme, il est agréable de voir sa fille devenir prêtre anglicane.
Observations
En conclusion, tel que présenté en avant-propos, je lève le voile (apocalyptein) sur certains aspects de ma vie familiale, en ces jours mémorables. En chacun de ces moments historiques, la naissance de l’un de mes petits-fils aux jours anniversaires: A. en la fête de sainte Cécile, année centenaire du diocèse où il est né (Valleyfield). M. en la fête de sainte Marie-Madeleine (22-07-1994). N. le jour même de la dernière remise de mon volume à l’épiscopat canadien, i.e. au président de l’AÉCQ 07-09-2010, jour anniversaire de l’Acte d’échanges du « domaine de la présentation » entre les Seigneurs de Saint-Sulpice de Paris et Agathe de St-Perre, le 07-09-1685. L’acte d’échange permettait la construction de l’église Notre- Dame de Montréal par l’échange du terrier entre Agathe de St-Perre, héritière de Jean de St- Perre et le « domaine de la présentation » qui devint notre Cité/Dorval. Jusqu’à ce jour, le domaine était la propriété de seigneurs de St- Sulpice (actes fondateurs de notre cité). À cet égard, j’ai remis aux dirigeants de notre Église, le volume présenté dans cette étude afin de proposer des pistes de solutions sur la question du ministère ordonné et de l’Appel de Dieu reçu au temps d’Inter Insigniores (01-11-1977/29-03-/1978).







Fête de la Présentation de la Vierge Marie et ouverture oecuménique
Pour ma part, ces événements ne sont pas sans me rappeler la spiritualité oliérienne proposé dans mon mémoire de maîtrise (1989/1990): La fête liturgique de la Présentation de la Vierge-Marie permet à Jean-Jacques Olier de présenter la foi-fidélité de Marie à la mission confiée comme modèle du clergé et de la vocation pour y entrer. En cet anniversaire, les prêtres font ‘mémoire’ et renouvelaient leurs engagements sacerdotaux. Au concile Vatican II, la signature de la Constitution Lumen Gentium et les décrets sur l’oecuménisme et les église orientales furent signés en ce jour du 21 novembre 1964. C’est aussi le « jour même » du baptême de mon fils (voir avant-propos, l’entièreté du paragraphe 5).

© Margo Gravel-Provencher, b.th; m.a.(th).
http://www.vatican.vahttp://www.eveques.qc.cahttp://web.mac.com/mgravelprovencher/shapeimage_3_link_0shapeimage_3_link_1shapeimage_3_link_2